Catégories
Non classé

17/11 ICBS ATTENTION DANGER ?

Pour ceux qui pensent que :

BIO C’BON = BCBB RENDEMENT = DANGER !

MARNE & FINANCE = ICBS = AUCUN SOUCI

Interrogez-vous.

Pour ceux qui pensent que :

BIO C’BON = DECONFITURE

MARNE & FINANCE = ACTIVITE FLORISSANTE

Interrogez-vous encore.

Les faits :

  • MARNE & FINANCE est le vrai concepteur des produits BCBB
  • M. BRISSAUD (75 ans), le fondateur de BIO C’BON vient de remplacer M. CHOURAQUI à la tête de MARNE & FINANCE
  • Personne ne connaît le montant des engagements hors bilan de MARNE & FINANCE au titre des produits ICBS (c’était 119M€ pour les BCBB et BIO C’BON était incapable de les honorer)
  • MARNE & FINANCE n’honore pas depuis plusieurs mois ses engagements à l’égard des investisseurs particuliers ICBS à l’issue du préavis des 3 mois prévu aux contrats (rachat total des parts aux 5 années ou avant)
  • Les Conseillers en Investissements financiers (CIF) supposés être les “Conseillers” des “petits porteurs ICBS”, mais présentés par MARNE & FINANCE comme ses “partenaires” (en bref, ils conseillent des deux côtés), commissionnés par MARNE & FINANCE pendant toute la durée des contrats (y compris pour gérer les demandes non honorées de rachats de parts), ont été convoqués par MARNE & FINANCE il y a quelques jours pour apprendre qu’effectivement MARNE & FINANCE ne pouvait pas régler les sommes actuellement exigibles selon les pactes d’associés, comme pour les produits BCBB il y quelques mois
  • MARNE & FINANCE n’a pas publié ses comptes de l’année 2019
  • MARNE & FINANCE doit actuellement vendre des immeubles, ce qui ne se fait pas en un jour, pour chercher de la trésorerie
  • MARNE & FINANCE ne semble pas avoir compris qu’elle s’est engagé sur un capital et des intérêts garantis à l’égard des petits porteurs qui ne sont pas des investisseurs aguerris (pour beaucoup de simples retraités)
  • MARNE & FINANCE semble exagérer la solidité des “sous-jacents” de ses produits BCBB (le bio) et ICBS (le locatif commercial) avec toujours la même manie de multiplier les sociétés supports pour permettre les collectes de fonds des particuliers

Espérons donc que dans ces conditions l’aventure MARNE & FINANCE ne se termine pas comme l’aventure BIO C’BON mais n’est ce pas finalement la même aventure ?